Entre Copines

Naomi Campbell, grande icône de la mode

2

Depuis qu’elle a commencé à poser à l’âge de 15 ans, elle a foulé d’innombrables podiums et fait la couverture d’une infinité de magazines.

Premier mannequin noir

À 18 ans, elle a été le premier mannequin noir à faire la couverture du Vogue français et des magazines TIME. Non seulement elle est l’un des top-modèles les plus reconnus au monde, mais elle s’est également lancée dans la comédie tout au long de sa carrière. Également connue pour son attitude de diva, elle est une personne que les gens détestent et aiment détester, mais elle a mérité son attitude de diva !

Naomi Campbell a inspiré toute une génération avec ses traits félins, sa silhouette élancée et sa personnalité enthousiaste. À 16 ans à peine, la Londonienne se rend à Paris pour faire ses débuts sur les podiums d’Azzedine Alaïa, marquant ainsi le début d’une carrière exceptionnelle car elle était l’éternelle muse d’Azzedine Alaïa.

Au cours des années 1990, elle est devenue célèbre aux côtés de top-modèles tels que Cindy Crawford, Christy Turlington, Carla Bruni, Helena Christensen et Claudia Schiffer, participant à un nombre croissant de défilés et de couvertures de magazines. Vingt ans plus tard, les supers se sont réunies pour le défilé Versace printemps/été 2018 à Milan.

Tragédie pour Naomi.C

En ce qui concerne le créateur franco-tunisien Azzedine Alaïa est décédé le 18 novembre 2017 à l’âge de 77 ans, et a laissé derrière lui un puissant héritage de glamour et d’élégance. Naomi Campbell a été dévastée par cette perte : c’est le créateur, qu’elle surnommait affectueusement « papa », qui a contribué à l’épanouissement de sa carrière de mannequin lorsqu’elle est arrivée à Paris en 1986.

Le mannequin avait rendu un hommage à Alaïa en revenant sur le podium pour le défilé Haute Couture automne/hiver 2018 de la maison.Naomi Campbell a été désignée comme lauréate du prestigieux Fashion Icon Award lors des Fashion Awards de cette année, qui auront lieu en décembre.

Récompense de Naomi.C

Le top model né à Londres sera récompensé non seulement pour sa longue carrière internationale de mannequin, mais aussi pour son travail de promotion de l’égalité et son action philanthropique, notamment en Afrique.

Lors d’une conférence de presse, Mme Rush avait dit que : « Nous ne pouvons pas imaginer une femme plus méritante que celle qui a été récompensée : « Nous ne pouvons imaginer une lauréate plus méritante que l’icône londonienne Naomi Campbell, qui a accompli un travail exceptionnel dans le secteur. Naomi représente l’autonomisation des femmes, l’activisme et le glamour et sa voix est utilisée pour avoir un grand impact.

Nous sommes ravis de remettre le Fashion Icon Award à Naomi et de la récompenser pour sa remarquable contribution à l’industrie mondiale de la mode, et nous sommes impatients de célébrer avec elle à Londres en décembre. »

Naomi Campbell et ses exploits

Au cours de ses 30 ans de carrière, Naomi Campbell a brisé les frontières et franchi des dizaines d’étapes importantes. Découverte par un agent après l’école à Covent Garden. Naomi Campbell a été le premier mannequin noir à couvrir le Vogue français en 1988.  Le premier mannequin noir à faire la couverture du numéro de septembre du Vogue américain en 1989. Le premier mannequin noir à faire la couverture du magazine TIME et du Vogue russe. Ainsi que le premier mannequin noir britannique à faire la couverture du Vogue britannique.

Depuis, elle a fait la couverture de plus de 500 magazines. Aujourd’hui, elle continue de jouer dans des campagnes emblématiques. Comme pour certaines des marques les plus prestigieuses de la mode. Notamment les maisons haute-couture comme Burberry, Chanel, Louis Vuitton, Fendi, Balmain, Ralph Lauren, Prada, Valentino, Balenciaga et Versace.

Elle a commencé à travailler pour des œuvres de charité avec Nelson Mandela en 1993. Et en 1997, il l’a nommée « petite-fille honoraire » pour son activisme. En 2018, Naomi Campbell a eu l’honneur de présenter un hommage au leader indépendantiste. Qui aurait eu 100 ans, lors du Global Citizen Festival 2018 à NYC.  Puis Naomi a également prononcé un discours passionné et émotionnel. A l’occasion des funérailles de Winnie Mandela. Elle l’avait qualifié de « femme de force qui a enduré beaucoup d’épreuves et de sacrifices ». En 2013, Naomi Campbell a lancé la campagne « Diversity Coalition ».  Le but était de lutter contre le racisme dans l’industrie de la mode.

Naomi Campbell bien plus qu’un modèle

Sa passion pour l’autonomisation des femmes et l’Afrique. Cela l’a amenée à être la tête d’affiche du Forbes Woman Africa’s Leading Women Summit 2019. Et sa mission permanente d’élever et de connecter les designers africains. Tout comme avec la communauté mondiale de la mode. Ce qui l’a amenée à co-produire la Arise Fashion Week de cette année à Lagos, au Nigeria.

En 2005, Campbell a fondé Fashion for Relief, une organisation caritative qui associe mode et philanthropie. Il s’agissait de l’une des premières collectes de fonds. Cela visait à aider les personnes touchées par les inondations catastrophiques. Qui ont frappé le Royaume-Uni à l’été 2007. Depuis ce jour, Fashion for Relief a déployé ses ailes pour embrasser des causes mondiales. Et récolte des millions de dollars pour venir en aide aux victimes de catastrophes. Telles que le tremblement de terre et le tsunami au Japon, le tremblement de terre en Haïti, l’ouragan Katrina. Ou la crise des enfants réfugiés, pour n’en citer que quelques-unes. L’événement « Fashion for Relief » a été organisé dans le monde entier. Comme à New York à Dar Es Salaam en passant par le sud de la France. Cette année, Fashion for Relief reviendra à ses racines, avec un défilé pendant la London Fashion Week de septembre 2019.

You might also like

Comments are closed.