Entre Copines

La mode écologique : 3 façons simples de s’habiller de manière plus écologique

31

Comment s’habiller de manière plus écologique ? Quel type de vêtements faut-il s’habiller et acheter pour protéger l’environnement ? Comment faire des achats plus éthiques et soutenir une mode plus responsable ? Nous vous proposons 3 conseils simples que vous pouvez suivre.  

Il n’est pas rare d’entendre dire que l’industrie de la mode et du textile est la deuxième industrie la plus polluante au monde. Bien que ce ne soit pas totalement vrai, il s’agit tout de même d’une industrie très polluante dont l’impact environnemental est important et croissant. 

 Fabriquer des vêtements, c’est cultiver du coton (de manière nocive et non régénératrice), tisser de la laine ou fabriquer des textiles synthétiques (comme le nylon, fabriqué à partir de fibres plastiques, qui finissent dans les océans après avoir été lavés). 

De plus, les vêtements reçoivent des teintures et d’autres traitements chimiques polluants et sont le plus souvent transportés d’un bout à l’autre de la planète – des coûts de transport très polluant. Par ailleurs, sur le plan social, il s’agit d’une industrie où la plupart des employés travaillent dans des conditions misérables dans des pays sous-développés ou en voie de développement où la main d’œuvre est bon marché et les droits sociaux ne sont pas protégés. 

Pour toutes ces raisons, il est important d’adopter des comportements de mode plus en phase avec une industrie vestimentaire écologique.  

Voici 3 conseils simples et efficaces pour améliorer l’impact environnemental de vos vêtements. Tout cela au nom d’une mode plus verte, plus éthique et plus responsable. 

  1. Achetez des vêtements de haute qualité et durables

On dit souvent que pour consommer des vêtements écologiques, il faut se tourner vers des marques spécifiques utilisant des tissus issus de matériaux recyclés ou des fibres de bambou innovantes. D’autres fois, vous avez peut-être entendu dire qu’il fallait éviter certains types de coton ou de laine et préférer des fibres telles que le lyocell ou le lin… Cependant, si vous voulez consommer plus écologiquement, il y a encore mieux à faire. 

Les analyses de cycle de vie réalisées sur les vêtements montrent que le principal déterminant de l’impact environnemental de nos vêtements est… leur durée de vie. Bien sûr, certains types de tissus ou de traitements sont plus respectueux de l’environnement que d’autres. Par exemple, la laine ou le coton biologique sont généralement beaucoup plus écologiques que les matières synthétiques, qui nécessitent de grandes quantités d’énergie fossile pour leur transformation. 

Mais entre deux vêtements, l’un censé être vert et l’autre plus classique, ce qui influencera le plus son impact environnemental sera le temps pendant lequel vous garderez ce vêtement en bon état et apte à être utilisé. Un t-shirt en lin biologique peut être moins écologique qu’un t-shirt en coton classique si vous gardez le second 5 ans sans l’abîmer alors que le premier ne vous durera que 2 ou 3 ans. 

Ainsi, le facteur le plus important pour réduire l’impact environnemental de la mode est la qualité. Si vous achetez des produits de qualité, fabriqués avec des matériaux durables et des finitions correctes, vous les garderez plus longtemps. Et cela réduit considérablement l’impact de vos achats « mode ». Donc, si vous faites du shopping et que vous voulez être écologique, achetez moins, mais misez sur des produits de qualité qui coûteront nécessairement plus cher. Un pull en laine mérinos avec un tricotage de qualité vaut mieux qu’un pull en laine et synthétiques, mal tissé, qui ne tiendra pas. 

Et un renfort : les marques qui proposent des produits de bonne qualité offrent généralement aussi à leurs travailleurs de bonnes conditions de travail. 

coton blanc bio GOTS

  1. Prenez soin de vos vêtements pour qu’ils durent plus longtemps

Pour les mêmes raisons que celles évoquées ci-dessus, vous devez également apprendre à utiliser et à entretenir correctement vos vêtements. Ceci est particulièrement important pour deux raisons. 

D’abord, bien sûr, parce qu’il augmente la durée de vie de vos vêtements. Si vous passez vos tricots au lave-linge à 60 degrés avec séchage, vous risquez de ne pas les conserver longtemps. Il faut lire les étiquettes de vos vêtements pour planifier correctement vos lavages. Car si certains vêtements doivent être lavés à la main ou portés à la blanchisserie, d’autres peuvent être lavés à froid et d’autres à une température plus chaude. Mais l’entretien concerne aussi la façon dont vous portez vos vêtements. Par exemple, les chaussures ne doivent pas être portées tous les jours. Les chaussures en cuir (végétal c’est mieux), en particulier, durent beaucoup plus longtemps si vous laissez le matériau respirer pendant une journée. En outre, apprendre à maintenir le matériau propre et à cirer le cuir sont également des pratiques exemplaires pour que les vêtements durent plus longtemps. 

Deuxième raison : la plupart des impacts environnementaux se produisent lorsque nous utilisons un vêtement. Les analyses de cycle de vie ont montré que la plus grande partie des impacts environnementaux (émissions de CO2, consommation d’énergie, eutrophisation, etc.) se produit pendant la phase d’utilisation, notamment à cause du lavage. Chaque fois que nous lavons un vêtement, de l’énergie est utilisée pour alimenter la machine à laver et pour chauffer l’eau. De plus, si nous utilisons l’option de séchage en plus de cela, de l’énergie supplémentaire sera utilisée. 

Pour réduire l’impact environnemental des vêtements, vous devez les laver moins souvent. Cela signifie qu’il faut en prendre soin et éviter qu’ils ne se salissent, mais aussi qu’il faut bien les entretenir ! La plupart des jeans n’ont pas besoin d’être lavés après avoir été utilisés plusieurs fois, surtout s’ils sont suspendus et aérés régulièrement entre deux utilisations. Idem pour les pulls, manteaux, cape et autres vêtements « lourds ». Par ailleurs, l’entretien, c’est aussi savoir comment réparer un vêtement plutôt que de le jeter. Beaucoup de petits dommages peuvent être réparés sur un vêtement. Par exemple, une maille arrachée, un trou fixe ou même réajuster des vêtements qui sont de la taille supérieure. Plutôt que de jeter un vêtement qui ne vous convient plus ou qui a été endommagé, assurez-vous d’abord de pouvoir le réparer ! 

En parallèle, vous pouvez également choisir des produits de lavage plus écologiques et moins polluants. 

machine à laver vêtement prendre soin

  1. Utilisez des vêtements d’occasion : Réutiliser, revendre, échanger

Enfin, un bon moyen d’améliorer l’impact environnemental de vos vêtements est d’utiliser des circuits d’occasion. Si vous voulez changer vos vêtements, essayez de les vendre pour leur donner une seconde vie, plutôt que de les jeter ou de les garder dans vos placards. Et la bonne nouvelle, c’est que vous pouvez aussi acheter des vêtements d’occasion. Selon l’endroit où vous pouvez vous rendre, vous pourrez certainement trouver des vêtements en bon état et à des prix beaucoup plus bas. 

Ainsi, évitez d’acheter de nouveaux vêtements et encouragez un modèle de consommation plus vertueux où vous consommez moins mais mieux.

chapeau de seconde main en brocante

Bien sûr, ces 3 conseils ne sont pas forcément faciles à mettre en œuvre, surtout quand on a des moyens financiers limités. Mais c’est aussi un investissement positif sur le long terme, financièrement parlant. Car il vaut mieux acheter une paire de chaussures de qualité qui durera des années que des baskets moyennes qui vous dureront un an. Choisir d’abord la qualité peut être une habitude difficile à acquérir. Pourtant, elle est payante sur la durée et vous permet de bien vous habiller tout en respectant la planète. 

En fin de compte, tous ces conseils peuvent influencer le marché et favoriser une transition de la fast-fashion à la slow-fashion. Cette dernière est un mouvement de mode où les gens achètent des vêtements de base de qualité qui durent toute une « vie » au lieu d’acheter des produits de mauvaise qualité qui doivent être renouvelés chaque année. Car la fast-fashion est ce qui met l’environnement en danger. 

You might also like

Comments are closed.