Entre Copines

Manger bio et local : le guide

182

Le bio c’est quoi : 

Le terme « bio » désigne un produit issu de l’agriculture biologique. 

Le mode de production agricole est naturel et n’utilise aucun produit chimique de synthèse. 

Il s’inscrit dans une vision de développement durable dans le respect de l’environnement, de la biodiversité et du bien-être animal. 

Le bio utilise des matières organiques naturelles recyclées et le principe de rotation des cultures. 

L’alimentation : fruits et légumes, céréales, viandes, farine, lait et laitages, pâtes et riz, chocolat, biscuits, vins, jus de fruits, confitures… 

Les cosmétiques et produits d’hygiène : savons, gels douches, maquillage, shampoings, produits capillaires, laits, crèmes, huiles, parfums, dentifrices, coton-tiges 

Les textiles biologiques : vêtements en coton bio, en chanvre, en laine, en soie, en lin… 

Les produits d’entretien et ménagers : détartrants et désinfectants, liquide vaisselle, lessive… 

Manger bio favorise une agriculture durable, et aide à prendre soin de sa santé puisque le cahier des charges imposé aux producteurs doit permettre aux consommateurs d’ingérer moins de pesticides, engrais et autres produits chimiques agricoles, d’antibiotiques donnés aux animaux… 

Pourquoi manger bio : 

Les pesticides : 

Pesticides sont utilisés pour contrôler ou tuer les animaux, les végétaux ou les champignons nuisibles aux activités productives de l’homme. 

Ils sont composés d’éléments toxiques causant divers problèmes de santé aussi bien sur le court terme que sur le long terme. 

Leur impact sur l’environnement est déplorable puisque les pesticides sont responsables de la pollution de l’air, des sols et de l’eau et affectent le bien-être des êtres vivants, non seulement là où ils sont pulvérisés mais aussi bien au-delà, dans les divers écosystèmes où ils s’infiltrent. 

Pour éviter les engrais chimiques : 

Les engrais sont utilisés pour maintenir et/ou stimuler la fertilité des sols appauvris en azote, en phosphore et en potassium, souvent à cause d’une agriculture intensive et irrespectueuse de la nature des sols. 

Bien que certains engrais soient d’origine naturelle, d’autres sont d’origine chimique et posent autant de problèmes que les pesticides. 

En effet ces derniers sont responsables de la pollution de l’eau, de l’eutrophisation des sols et du réchauffement climatique. 

Pour éviter les engrais chimiques : 

Les engrais sont utilisés pour maintenir et/ou stimuler la fertilité des sols appauvris en azote, en phosphore et en potassium, souvent à cause d’une agriculture intensive et irrespectueuse de la nature des sols. 

Bien que certains engrais soient d’origine naturelle, d’autres sont d’origine chimique et posent autant de problèmes que les pesticides. 

En effet ces derniers sont responsables de la pollution de l’eau, de l’eutrophisation des sols et du réchauffement climatique. 

Les 5 aliments à manger bio en priorité 

  1. Le lait 

Les animaux producteurs de lait sont nourris avec du fourrage et des céréales non bio et donc contenant souvent des résidus de pesticides. 

Et puisque certains de ces animaux sont traités par antibiotiques, des résidus de se retrouvent dans le lait, et dans les produits laitiers. 

Les produits laitiers contiennent en moyenne 5,5 fois plus de résidus de pesticides que les végétaux. 

Des résidus d’hormones se retrouvent inéluctablement dans le lait et les produits laitiers. 

  1. Les fruits 

– Les pommes non bio subissent en moyenne 36 traitements chimiques 

-70 % des barquettes de fraises non bio contiennent des pesticides perturbateurs endocriniens 

-73 % des pêches dépassent les limites de pesticides autorisées par les normes européennes. 

-Le raisin est un fruit très sensible aux attaques des insectes et champignons, et il contient donc énormément de pesticides et fongicides. 

2. Les œufs  

Le risque avec les œufs qui ne sont pas issus de l’agriculture bio est la contamination par la salmonelle, une bactérie dans les déjections animales pouvant provoquer une intoxication alimentaire 

Les poules élevées en plein air présentent moins de risques d’être porteuses de la bactérie que celles élevées en cage dans des conditions sanitaires déplorables. 

Le code des œufs BIO commence par 0, celui des œufs de poules élevées en plein air commence par 1, celui des œufs de poules élevées au sol commence par 2, celui des œufs de poules élevées en cage commence par 3 

4. Le bœuf et le poulet 

On retrouve dans la viande en général et le bœuf en particulier des résidus de pesticides et d’antibiotiques. 

La viande de bœuf bio est bien meilleure pour la santé car les animaux sont nourris avec plus d’attention et de soin. 

Même problème pour le poulet : les poulets issus de l’élevage conventionnel reçoivent des antibiotiques et des hormones, qui se retrouvent ensuite dans sa chair. Cela a aussi pour impact d’augmenter notre résistance aux antibiotiques. 

5. Les fruits et légumes 

– La salade contient un taux affolant de pesticides et des perturbateurs endocriniens. 16% d’entre elles contiennent même des substances chimiques interdites 

– Les pommes de terre contiennent encore des pesticides à 81% même lavées et épluchées. 

– Le poivron a été classé parmi les légumes les plus exposés aux pesticides durant sa croissance. 

10 bonnes raisons de privilégier les aliments locaux et de saison : 

.Pour l’intérêt gustatif et nutritif 

. Pour soutenir l’économie locale 

. Pour préserver l’environnement, le savoir-faire et les produits locaux 

. Pour réduire la pollution liée aux transports 

. Pour réduire le gaspillage d’eau et de ressources naturelles 

. Pour limiter les déchets 

. Pour limiter le gaspillage alimentaire 

. Pour des raisons éthiques 

. Pour mieux connaître et préserver notre environnement local 

. Pour nourrir notre corps selon ses besoins saisonniers 

You might also like

Comments are closed.