Entre Copines

Les différentes méthodes de contraceptions féminines

56

Il existe plusieurs méthodes de contraceptions que ce soit pour femme ou pour homme. Dans cet article, on va se concentrer sur les contraceptions féminines. Ces contraceptions servent à éviter une grossesse non désirée et ou, pour prévenir les maladies sexuellement transmissibles, MST. Les méthodes contraceptives peuvent être hormonale, mécanique, naturel ou même définitives et irréversibles. Le choix de la contraception doit être fait selon le profil de chaque femme, avec son consentement. Il faut toujours demander conseil et faire le choix sous le conseil du gynécologue ou du médecin généraliste. Chaque méthode a ces particularités et ces avantages et désavantages.

Dans cet article, je vais vous dénombrer et expliquer certaines de ces méthodes.

Les méthodes hormonales

La pilule

C’est la contraception la plus utilisée. Il y a deux types, les pilules combinées, avec un œstrogène et un progestatif et les pilules qu’avec un progestatif. Si on les prend correctement et régulièrement, elles sont efficaces à 99,8%. Il faut les prendre tous les jours à la même heure. La pilule doit être prescrite par une médecine. La pilule n’est pas adaptée pour tout le monde. Elle peut engendrer des effets secondaires que ce soit léger ou grave. Les avantages sont qu’elles peuvent diminuer les flux et les douleurs liées à vos règles. Pour les personnes avec de l’acné, certaines pilules peuvent aussi être efficaces. Les désavantages sont les effets secondaires. Et si on a de vomissement et de diaprée, il y a un risque de non-absorption.

Le patch contraceptif

Le patch s’applique une fois par semaine. Il se colle dans la peau au niveau bras ou au niveau du ventre. Une fois collé, le patch libère des hormones sous la peau, l’œstrogène et le progestatif. Comme la pilule, il faut prendre une pause d’une semaine. Les règles viennent à ce moment-là. Il est aussi prescrit par un médecin. L’efficacité est plus élevée que celle de la pilule. Car il n’y a pas de risque de non-absorption. Les désavantages sont qu’il peut se décoller tout seul et qu’il peut causer de l’irritation de la peau.

Les injections contraceptives

Les injections se font tous les 3 mois par un médecin ou une infirmière. C’est une piqûre intramusculaire, on y injecte seulement des hormones progestatives. Ces injections peuvent provoquer l’arrêt des règles. Si on l’oublie, elle reste efficace. Un avantage est qu’elle peut être administrée 5 jours après l’accouchement. Elle est déconseillée aux femmes qui n’ont pas terminé leur croissance. Les inconvénients sont les effets secondaires et la diminution avec la prise de certains médicaments.

L’implant contraceptif

L’implant contraceptif prend la forme d’un petit bâtonnet souple. Il est placé chirurgicalement, sous anesthésie, dans le bras, qui libère progressivement des doses d’un progestatif. Une fois mit, il est imperceptible. Il dure en tout 3 ans. Dès que l’implant est retiré, le niveau de fertilité revient à la normale. Les avantages sont qu’on ne doit plus y penser pendant longtemps. Il peut provoquer l’arrêt des règles. Un désavantage est la possibilité d’avoir une cicatrice une fois l’implant retiré.

Le stérilet hormonal

Le stérilet hormonal présente un matériau souple et en forme de T qui possède un réservoir de progestatif, qui est libéré régulièrement à faible dose dans l’utérus. La duré d’un stérilet est de 3 à 5 ans. La pose du stérilet est réalisée par un gynécologue. Le processus peut être douloureux. Il peut être retiré après 6 mois ou 1 an. Les avantages sont la diminution du flux et sa durée. Les désavantages sont la possibilité de causer des coliques et augmenter la sensibilité à l’acné.

L’anneau vaginal

L’anneau vaginal est une méthode hormonale la formule est similaire à celle de la pilule contraceptive et au patch. Semblable à un bracelet, il est souple et transparent. Il est introduit dans le vagin et se loge dans le col de l’utérus au 5éme jour des menstruations. Où il y reste pendant 3 semaines en libérant des hormones qui empêchent la libération des ovules. Lors des rapports, l’anneau ne se fait pas ressentir par le partenaire. Lui aussi, nécessite d’une prescription médicale. Son efficacité est élevée. Les désavantages sont l’inconfort et l’irritation et des effets secondaires.

Les méthodes mécaniques

Le diaphragme

Le diaphragme peut être placé et retiré du vagin et se compose d’une structure en latex associée à un gel spermicide. Il est nécessaire de consulter un gynécologue pour vérifier la taille. Il doit être placé deux heures avant le rapport sexuel et retiré après 4 à 6 heures. Le diaphragme peut être lavé à l’eau et au savon après l’utilisation. Sa durée de vie est d’environ 2 ans. Il est sans hormone et peu coûteux. Néanmoins, il n’est pas très efficace, c’est pourquoi il est recommandé de l’utiliser en combinaison avec un spermicide. Les avantages sont l’utilisation à un moment bien précis. Il n’y a pas d’hormone. Les désavantages sont l’irritation, la réaction allergique et l’infection urinaires.

Le préservatif féminin

Son plastique est plus fin et plus lubrifié que le préservatif masculin et son utilisation n’est pas recommandée en même temps que le préservatif masculin. Le préservatif féminin peut être mis en place jusqu’à 8 heures avant le rapport sexuel. S’il est utilisé correctement, conformément aux instructions, il présente un taux d’efficacité élevé. Ces avantages sont qu’il protège contre les maladies sexuellement transmissibles et les médicaments ne diminuent pas son efficacité. Ces désavantages sont la difficulté pour le mettre. Il est moins efficace que le préservatif masculin. Il eut provoqué des irritations ou des réactions allergiques.

Préservatif féminin

Le stérilet au cuivre

Le stérilet en cuivre a une structure métallique avec une action spermicide intra-utérine, empêchant les spermatozoïdes d’atteindre l’ovule. Il présente une efficacité à 99,6%. Inséré dans l’utérus par un gynécologue, le stérilet libère des ions de cuivre qui immobilisent les spermatozoïdes qui s’approchent de l’utérus. La duré d’un stérilet au cuivre est de 10 ans. Ces avantages sont qu’il peut être utilisé pendant la période d’allaitement. La fertilité revient rapidement après le retrait. Les désavantages sont l’augmenter le flux menstruel et les crampes. La possibilité de provoquer une infection ou une perforation de l’utérus.

La stérilisation

La ligature des trompes s’agit d’une stérilisation, qui consiste à la ligaturation des trompes de Fallope. C’est une intervention chirurgicale réalisée par le gynécologue, qui utilise un instrument qui bloque le passage des spermatozoïdes vers l’ovule. Dans certains cas, un morceau de la trompe de Fallope est retiré. L’opération se fait sous anesthésie générale. Elle peut être réversible, mais il y a seulement entre 40 et 85% de réussite. Les règles se poursuivent normalement. Le fait que ce soit définitif est un avantage, mais peut aussi être un désavantage.

Les méthodes naturelles

Les méthodes naturelles sont la méthode par retrait et le contrôle de la fertilité. Il y a aussi le sexe oral qui ne nécessite pas de pénétration et est par conséquent sans risque.

La méthode par retrait est une méthode dont le taux d’efficacité est très faible. Parce qu’elle exige une maîtrise de soi et de l’expérience, surtout de l’homme, qui doit se retirer du vagin avant l’éjaculation. Afin que les spermatozoïdes n’atteignent pas l’utérus. Il est important de noter qu’avant l’éjaculation, une petite quantité de spermatozoïdes peut être libérée dans le liquide séminal. Cette méthode est controversée, peu étudiée et très courante dans certaines parties du monde. Le fait d’uriner avant un rapport sexuel peut en augmenter l’efficacité. Mais, cette méthode possède plus de désavantage qu’autre chose.

planning de fertilisation

Les méthodes fondées sur le contrôle de la fécondité ne sont pas les mieux considérées. Cette méthode utilise le comptage des jours dans le but de prédire l’ovulation pour éviter les rapports sexuels les jours de fertilités. L’un des problèmes qu’il repose sur la théorie erronée selon laquelle le cycle menstruel dure toujours 28 jours, l’ovulation se produisant au 14e jour. Ce qui n’est pas toujours le cas. Le succès de l’utilisation d’une méthode de contrôle de la fertilité dépend de votre assiduité à suivre les indicateurs de fertilité. Elle n’est pas vraiment efficace et porte aussi plus de désavantages.

Conclusion

Voici quelques-unes des options de contraception. Il n’existe pas de méthode contraceptive parfaite qui convienne à tout le monde. L’essentiel est de se renseigner sur les différentes options et de trouver celle qui vous convient le mieux. Et cela peut changer avec vos choix de vie et avec l’âge. Il faut toujours consulter un professionnel de la santé lors de notre choix. Il faut aussi être suivi pendant la prise de la contraception. N’oubliez surtout pas de faire les tests contre les maladies sexuellement transmissibles !

You might also like

Comments are closed.