Entre Copines

Les 9 meilleurs films sur la mode à regarder

23

Vous avez besoin d’une pause dans votre routine ? Vous voulez vous évader dans un pays magnifique et scintillant, plein de paillettes et de glamour ? Hé, nous vous comprenons sur ce point.

Lorsque nous avons envie d’une petite évasion en satin duchesse et en mousseline de soie avec une traîne perlée à la main, nous regardons l’un de ces films axés sur la mode – et nous ne parlons pas seulement de la garde-robe. Pour ceux d’entre nous qui ont des frissons chaque fois qu’ils voient une robe magnifique ou la chaussure parfaite, les films de mode sont une addiction, et offrent l’opportunité de nous emmener dans les ateliers sacrés de nos créateurs préférés, sur les podiums, et de nous laisser nous asseoir au bureau du rédacteur en chef.

Que vous souhaitiez vous replonger dans l’histoire de la mode avec Yves Saint Laurent, voir Andy, incarnée par Anne Hathaway, tenter d’impressionner son infâme patronne Miranda Priestly dans Le Diable s’habille en Prada, ou rire avec Zoolander, il existe de nombreux films de mode à ajouter à votre liste d’attente. Qu’il s’agisse d’un documentaire ou d’une délicieuse petite tranche de fiction, ces films nous transportent dans un autre monde où personne ne porte de pyjama à l’aéroport. 

Yves Saint Laurent (2014) 

Dans Yves Saint Laurent de Jalil Lespert, on retrouve la trace de la vie d‘un des plus grands noms de la couture française, où le personnel et le professionnel se croisent souvent. De son poste de direction chez Dior en 1957 à la création de sa propre maison de couture en 1961, en passant par sa relation avec Pierre Bergé, le film tente d’incarner la créativité complexe du couturier français. En présentant ses inspirations, ses tentatives ratées et la tristement célèbre collection Ballet russe de 1976, le film en aborde toutes les facettes. Pierre Niney a triomphé dans son rôle d’Yves Saint Laurent, obtenant le César du meilleur acteur, dépassant Gaspard Ulliel, qui jouait le même rôle dans Saint Laurent de Bertrand Bonello la même année. 

Unzipped 1995 

Isaac Mizrahi est une personnalité hors du commun, il est donc normal qu’il soit la star de ce documentaire des années 90 sur, eh bien, lui-même. Isaac était le meilleur ami des top-modèles les plus sexy de l’époque, dont la petite Kate Moss, et ils font tous des apparitions dans le film. Regardez pour vivre l’âge d’or de Naomi, Cindy et Linda Evangelista. 

The Devil Wears Prada (2006) 

Lorsqu’Andrea Sachs (Anne Hathaway), une jeune journaliste, se retrouve assistante de Miranda Priestly (Meryl Streep), rédactrice en chef du magazine Runway, elle subit un véritable choc culturel. Sachs ne se soucie guère de son apparence et affiche un certain mépris pour les superficialités du monde de la mode, ce que Miranda Priestly ne tarde pas à remarquer et à critiquer. Avec beaucoup d’humour et un jeu d’acteur cinq étoiles, cette adaptation du roman de Lauren Weisberger paru en 2003 est à voir absolument. 

Dior and I (2014) 

La star de ce documentaire, le designer Raf Simons, a récemment quitté la maison Dior, où il a régné en maître pendant près de quatre ans. Bien que Simons ait conçu toutes les collections présentées par la maison, une équipe de designers extrêmement talentueux travaille dans l’atelier Dior pour donner vie à ces visions de manière si merveilleuse que vous serez peut-être un peu ému en les voyant défiler. 

Dior enseigne magasin

 

 

 

 

 

The Neon Demon (2016) 

Une jeune fille se rend à Los Angeles dans l’espoir de commencer une carrière de mannequin. Son ascension rapide vers la gloire et la pureté de son look suscitent des sentiments de jalousie chez les autres mannequins. Alors que certains modèles l’admirent, d’autres sont prêts à tout pour perturber son succès. En compétition au Festival de Cannes 2016, The Neon Demon de Nicolas Winding Refn met en scène Elle Fanning dans son rôle le plus dérangé à ce jour. 

Zoolander (2001) 

En 2001, nous avons eu la chance d’accueillir le duo comique formé par Ben Stiller et Owen Wilson, qui ont joué ensemble dans 13 films au cours des 20 dernières années : Startsky & Hutch (2004), la trilogie Meet the Parents, deux films Zoolander et The Royal Tenenbaums de Wes Anderson. Dans ce film totalement hilarant, les spectateurs suivent les aventures du mannequin Derek Zoolander, joué par Stiller, qui subit un lavage de cerveau par l’une des personnalités les plus mal intentionnées du monde de la mode. Avec des apparitions de David Bowie, Milla Jovovich, Tom Ford, Natalie Portman et Lenny Kravitz, ce film pourrait bien avoir le casting le plus branché de tous les temps. 

The Dressmaker (2015) 

Dans le film australien de 2015 de Jocelyn Moorhouse, la superbe Kate Winslet joue le rôle d’une couturière à succès nommée Tilly, qui revient dans sa petite ville natale en Australie après avoir passé du temps en Europe. Les motivations de Tilly ne sont pas si innocentes, gardant à l’esprit les anciens voisins qui ont gâché son enfance. Doté d’une bonne dose de comédie, The Dressmaker dépeint une société au vitriol où les rumeurs alimentent l’angoisse de la communauté. 

Funny Face (1957) 

Avant Le Diable s’habille en Prada, il y avait Funny Face. Dans un autre temps et un autre lieu, Audrey Hepburn se retrouve à vivre une histoire de Cendrillon dans le Paris des années 50. Dans cette comédie musicale de Stanley Donen, l’un des derniers classiques hollywoodiens, Jo Stockton, employée d’une librairie de Greenwich Village, passionnée de philosophie, devient mannequin pour le magazine Quality, une publication de mode américaine, grâce à un travail de persuasion. Maggie Prescott, la rédactrice en chef du magazine, et le photographe Dick Avery, travaillent ensemble afin de convaincre Stockton de poser pour eux. Dans le Paris de l’après-guerre, rythmé par la musique de George et Ira Gershwin, Jo et Dick tombent amoureux, mêlant deux univers qui, au départ, ne semblent pas s’accorder. 

Coco Chanel & Igor Stravinsky (2009) 

Paris, années 1920… Coco Chanel est le nom sur toutes les lèvres. Le riche public parisien se précipite dans sa boutique du 5 rue Cambon pour se gâter avec des créations féminines et élégantes marquées de l’emblématique double C. En coulisses, la créatrice est brisée par la perte de son amant, Boy Capel, décédé dans un accident de voiture en décembre 1919. Son chagrin dure jusqu’à sa rencontre avec le compositeur Igor Stravinsky, qui se produit avec son Printemps Sacré, présenté au Théâtre des Champs-Élysées quelques années plus tôt. Fascinée par le charisme et la personnalité de l’artiste, qui a fui la révolution russe, Coco Chanel décide de l’accueillir, ainsi que sa femme et ses enfants, dans sa villa de Garches, et devient sa maîtresse. C’est ce lien passionnel que le réalisateur Jan Kounen met en lumière dans son beau film Coco Chanel & Igor Stravinsky, dans lequel Anna Mouglalis et Mads Mikkelsen incarnent cette rencontre d’esprits créatifs. 

coco Chanel mademoiselle le parfum

You might also like

Comments are closed.