Entre Copines

La maison Chanel : défilé retour après covid

1

En 2021 s’est déroulé le premier défilé physique depuis la pandémie. Cette crise sanitaire que tous avons vécu et malheureusement l’actualité se déroulait dans un cadre virtuel. Pour cette occasion, le défilé retour de la maison de couture s’est donc déroulé au Palais de Galliera le mardi 6 juillet 2021. Au devant de la scène face à ses concurrent Balenciaga, Louis Vuitton, Dior etc…

Après la mort de Karl Lagerfeld qui fut directeur artistique de Chanel et Fendi. C’est au tour de Virginie Viard. Une directrice qui a toujours eu l’art au cœur de son inspiration. Lors de ce défilé, le public fut impressionné par son inspiration provenant des portraits de l’époque impressionniste tirée de Berthe Morisot et la cubiste Marie Laurencin. On y retrouve des jupes semblables à des tableaux, des robes inspirées d’une façon impressionniste et d’autre model en satin blanc et noir.

Collection Automne/Hiver

La collection était un mélange de masculin et de féminin. Des silhouettes aux épaules exagérées sont juxtaposées à de délicats bustiers en broderie anglaise.  Et à des jupes délicatement brodées de nénuphars. Un motif que Gabrielle Chanel elle-même était connue pour faire. Et qui est devenu une signature de Viard à la Maison Chanel. La créatrice apprécie beaucoup de joindre la culture anglaise et française à la réalisation des œuvres, tout en y mélangeant le masculin et le féminin qui sont les reflets même de sa personnalité.

Alors que les mannequins déambulaient sur le podium, on y voyait des tons doux et vifs de roses, de bleus, de violets et de rouges qui se détachaient avec éclat sur les escaliers en pierre claire du Palais Galliera. Là, où l’exposition consacrée à Gabrielle Chanel avait été installée depuis mai dernier. La scène faisait penser à « La pie » de Claude Monet, qui représentait un paysage de neige peint non pas en blanc, mais dans toutes les couleurs de sa palette. Il y avait des jupes multicolore, ressemblant aux coups de pinceau d’une peinture impressionniste, et des vestes brodées d’un arrangement vertigineux de paillettes qui formaient des champs de fleurs.

Cette création de haute-couture automne-hiver 2021-2022 rendait hommage à la fantaisie de la couleur car il semblerait que la créatrice ait dite qu’elle aimait voir de la couleur dans une saison comme l’hiver où le paysage est grisaille. Virginie Viard désiraient donc d’apporter une collection chaleureuse, colorée et brodée. De ce fait, un teaser a été réalisée par Sofia Coppola pour mettre en lumière les dernières création de Viard mettant en avant l’ambassadrice de la marque Margaret Qualley. En tant que actrice principale du court-métrage, elle représentait donc toute les muses qui l’avaient précédé.

Collection printemps/été

Quant au défilé haute-couture de printemps-été de 2021-2022 Virginie Viard revient au Grand Palais pour sa dernière présentation haute couture Chanel, mais à cause des restrictions actuelles à Paris, le défilé s’est déroulé dans l’intimité, avec pour seuls spectateurs des amis de la maison comme Marion Cotillard, Penelope Cruz et Vanessa Paradis.

 

CHANEL a dévoilé le film du défilé Haute Couture printemps-été 2021. Au Grand Palais le mardi 26 janvier 2021 à 14h, heure de Paris. Pour la deuxième saison consécutive, la Couture s’est déroulée virtuellement. Un véritable défi pour la maison de couture de redéfinir ce que montrer la Couture virtuellement signifie.  Et d’apprendre à travailler avec leurs clients fortunés à distance. Mais au final, une évasion féerique dans la tendresse même virtuelle est ce dont nous avons tous besoin en ce moment.

CHANEL a commencé à faire du teasing en ligne la veille du défilé sur ses canaux médiatiques, le flux de la collection Haute Couture Chanel printemps été 2021 était déjà donné. Une série de teasers réalisés par le photographe, cinéaste et graphiste Anton Corbijn a été diffusée. Un mélange de clip vidéo de 15 secondes suivant le rythme de Strange Love. Ensuite la chanson de Depeche Mode et de photographies de silhouettes. Et de précieux tweed argenté ou micro paillettes et dentelle rouge avec sur le dessus un camélia rose, noir et blanc. Et le monogramme de CHANEL peint. Les visuels étaient comme des affiches de groupes.

La pandémie n’empêche pas le succès

Malgré les conditions dans lesquelles la collection a été présentée. L’ambiance était à la légèreté, démontrant les mariages d’été pré-pandémiques. C’était dans les jardins, avec arcs floraux et couronnes de fleurs. Cette impression de légèreté s’est répercutée sur les vêtements. Ces vêtements avec des jupes amples qui semblaient flotter plus que couler. Puis des étages de volants et de froufrous, des explosions de nœuds, des mètres de tulle. Et des dentelle délicats, et des nuances de macaron sucrées.

Cependant, Viard a veillé à ce que la collection dans son ensemble soit un mélange de nonchalance et sophistiquée.  En même temps, et que ce soit jamais trop ringarde ou féminine. Elle y est bien évidemment parvenue en jouant sur le mélange masculin/féminin. Tel que de larges jupes virevoltantes étaient associées à des chemises blanches masculines ou à de simples tricots fins.

Les ensembles en tweed pour lesquels la Maison est connue étaient particulièrement séduisants en tant que combinaisons veste-pantalon. Même le dernier look nuptial, incrusté de papillons en perles et en cristal.  C’était doté d’un col montant et de manches longues. En bref, la collection correspondait exactement à ce que les femmes veulent porter aujourd’hui. En étant belle dans un sens classique. Mais sans être trop exigeante ni exagérée

Clôture du défilé

Au moment du défilé, Margaret Qualley a cloturé en portant une robe de mariée. Elle avait son sourire éclatant sous un voile décoré d’une certaine façon ayant la forme de confétis. Le défilé c’était clôturé avec des pétales de rose comme si le public assistait à un heureux mariage.

 

You might also like

Comments are closed.