Entre Copines

Les moments féministes dans le monde

27

Alors, à l’heure actuelle, il y a encore énormément de progrès à faire en matière de féminisme. 

Mais il est important de se réjouir de certaines avancées et de certains moments vers les droits de la femme partout dans le monde ! 

Par pays : qu’est-ce qui se passe ?

 

Écosse : Protections gratuites ! 

Le gouvernement écossais devra permettre à quiconque ayant besoin de tampons ou de serviettes hygiéniques partout en Ecosse de les obtenir gratuitement. 

La France, les étudiant.e.s c’est bien, pour tous les vagins c’est mieux ! La Belgique, un petit effort ? 

En Belgique, les menstruations sont nimbées d’un sentiment de dégoût, de répulsion. 

On nous apprend à les taire, à les cacher et à nier les douleurs qui les accompagnent souvent. 

Même si les mentalités évoluent, que l’on se rend compte qu’il n’y a pas à en avoir honte, les règles sont difficilement évoquées en société. 

 

protections hygiéniques gratuites écosse

Inde et Tanzanie : Arya Rajendra et Samia Suluhu Hassan 

Jeune femme de 21 ans et symbole d’espoir pour les jeunes, Arya Rajendra en Inde. 

Elle vient d’être élue maire du la capitale du Kerala et devient la plus jeune maire de l’Inde 

La vice-présidente de la Tanzanie, Samia Suluhu Hassan, a prêté serment la semaine dernière, devenant ainsi la première femme chef d’État de ce pays d’Afrique de l’Est depuis son indépendance de la Grande-Bretagne en 1961. 

Après le décès de l’ancien président tanzanien, John Magufuli, Mme Hassan est également le premier président du pays originaire de l’archipel semi-autonome de Zanzibar. La politique tanzanienne a traditionnellement été dominée par des politiciens du continent, et le style de leadership d’Hassan est considéré comme un contraste potentiel avec le populiste effronté Magufuli. Ce dernier était un sceptique convaincu du coronavirus et le pays s’est polarisé pendant ses six années de règne. 

Hassan devra faire face aux conséquences économiques de la pandémie de coronavirus, ainsi qu’à l’impact sanitaire du COVID-19 que son prédécesseur a longtemps nié, y compris la nécessité de se faire vacciner. 

Les femmes et la jeunesse sont l’avenir ! 

Angleterre : Minijupe 

Figure des « Swinging Sixties », la styliste londonienne Mary Quant, qui a révolutionné la mode en créant des vêtements branchés mais confortables pour les femmes et popularisé la minijupe. 

Les filles, montrez vos jambes et we don’t care le regard des autres 

mini jupe Angleterre

Soudan : Loujain Al-Hathloul  

Cette opposante au régime saoudien vient d’être libérée après 1001 jours de prison en cette année 2021 ! 

Maintenant, on espère que le Soudan et beaucoup d’autres pays prennent en compte les droits de l’Homme et surtout celui de la Femme ! 

Dans le monde : le mouvement #metoo 

Il y a 2 ans, la sororité s’est exprimée mondialement grâce à l’hashtag #MeToo : un appel rassemblant toutes les femmes à exprimer le fait qu’elles ont été victimes de violence(s) sexiste(s). 

#MeToo a eu d’énormes conséquences sur la considération des violences sexistes. 

C’est grâce à la sororité qu’est né ce mouvement : il a réuni toutes les femmes entre elles dans la lutte contre les violences sexistes. 

Peu importe leur milieu social, leur couleur de peau ou leur langue. 

Qu’est-ce que la sororité ? La sororité vient du latin soror, signifiant “soeur”. 

C’est l’attitude et le lien d’une solidarité féminine. 

Plus encore, c’est le fait de donner la priorité à son entourage féminin en adressant notre soutien psychique, physique et moral face à n’importe quel type de violence sexiste.  

La sororité n’est pas le contraire de la fraternité. La sororité vient en réponse à la fraternité. 

La révolution de 1848 marque l’adoption de la devise « Liberté, égalité, fraternité » par la IIe République, est la date d’instauration d’un suffrage universel masculin : elle signe la constitution d’une communauté politique masculine, dont les femmes sont donc exclues. 

C’est ainsi que la sororité s’exprime comme une réponse politique face au patriarcat. Les femmes doivent s’unir pour conquérir des droits acquis par les hommes. 

mouvement #metoo féminisme

Les femmes qui ont marqué l’actualité 

Léna situations 

Avec plus de 1,7 million d’abonnés à sa chaîne, Léna Mahfouf aka Léna situations réussit le coup de force de demeurer depuis plus de quatorze semaines maintenant au firmament des ventes (jusqu’à cumuler quelque 250 000 exemplaires écoulés de Toujours plus + = +), alors que les succès de ses homologues ont souvent été très éphémères. 

Mybetterself 

Vous avez certainement vu cette photo passer en story sur Instagram, en vous demandant peut-être pourquoi cette femme porte une couronne de tampons, sous une pluie de billets. Cette femme, c’est Louise Aubery, plus connue sous le pseudonyme MyBetterSelf. Avec cette publication, l’influenceuse aux 460.000 abonnés tentent, en partenariat avec la mutuelle Nutuus  d’alerter sur la précarité menstruelle. 

Kamala Harris 

Kamala Harris sera la première femme à accéder au poste de vice-présidente des États-Unis, mercredi 20 janvier, à l’issue de la cérémonie d’investiture du 46e président américain, le démocrate Joe Biden.Cette métisse de mère indienne et de père jamaïcain est aussi la première Noire et la première Américaine d’origine asiatique à accéder à cette fonction. « La première, pas la dernière », avait-elle dit dans un tweet posté en parallèle de son discours, peu après l’annonce de la victoire de Joe Biden, dans la course à la Maison Blanche. 

Marilou Berry 

Habituée aux critiques sur son physique depuis toujours, Marilou Berry a cette fois décidé de mettre les choses au point. 

Jouant actuellement le rôle de Maud, dans la nouvelle série TF1 « Je te promets », Marilou Berry se montre vraiment très investie pour donner aux téléspectateurs une impression de réalité à la fiction. Et selon elle, lorsque l’on joue un personnage « gros », il faut d’autant plus être sincère. 

Soeur Nathalie Becquart 

Nathalie Becquart, 52 ans, est une religieuse française. Le pape François l’a nommée samedi 6 février à un poste très important du Vatican, le synode des évêques, dont elle devient numéro 2. 

Ne vous fiez pas au mot « secrétaire », le poste correspond plutôt un statut de vice-ministre. Et de niveau international. Ce n’est pas une première au Vatican, mais cette nomination est rare pour une femme. 

Emily Ratajkowski 

Emily Ratajkowski et son mari Sebastian Bear-McClard attendent leur premier enfant. 

La mannequin souhaite donner une éducation non genrée à sa progéniture, qui consiste à dépasser le sexe attribué biologiquement à l’enfant à sa naissance. 

You might also like

Comments are closed.