Entre Copines

Expert-comptable compatible avec vos ambitions ?

247

Le métier d’expert-comptable est rempli de préjugés tenaces. Ce sont des mensonges. Il ne reste pas derrière un bureau toute la journée. Il ne travaille pas seul sans communiquer. En réalité, il est perpétuellement en contact avec les clients pour le dossier. Il doit aussi communiquer avec d’autres personnes de services coopératifs à ces travaux. Les semaines d’un expert-comptable ne se ressemblent pas du tout ! Les femmes ne sont malheureusement pas assez représentées. Il n’y a pas assez de femmes dans le métier. En France, il existe une association pour ça. Elles luttent contre les inégalités. Elles renforcent l’attractivité du métier d’expert-comptable ! Leur nom est « Femmes experts-comptables ». Leur slogan est « Agir pour la Parité ». Je vous invite à vous informer sur eux. Dans cet article, je vais me concentrer sur le métier en lui-même. Et vous expliquer les différents aspects.

La nature du travail

Le travail de l’expert-comptable ne se limite pas aux simples encodages des simples comptables. L’expert-comptable réalise des prestations qu’un comptable ne peut pas ou n’a pas le droit. En effet, il jouit d’un monopole légal sur certaines missions. La profession est protégée par l’article fiscale 34 de la loi. Par exemple, ils peuvent faire la liquidation d’une société, donner des avis se rapportant à toutes les matières fiscales. Ils peuvent assister et représenter les contribuables dans leurs obligations fiscales. Leurs compétences s’étendent à la vérification et le redressement de tous les documents comptables. Il doit établir un rapport d’expertise au niveau de la régularité et de l’exactitude comptable d’une société. Ainsi que de l’organisation des services comptables et administratifs des entreprises, etc… Les demandes peuvent venir du privé ou de la justice.

Les différents types d’expert-comptable

On peut distinguer deux types d’expert-comptable, l’interne et l’externe. L’expert-comptable interne est tout simplement un employé. Il peut aussi travailler dans le public ou dans des entreprises privées. L’expert-comptable externe est un indépendant. Il est non rémunéré par l’état et le privé. Ces missions s’étendent plus loin que celle de l’interne. Car il peut tout aussi bien rencontrer des comptabilités d’entreprise que celles d’autres indépendants.

Autres exemples de taches

  • Vérification et analyse du bilan et des comptes de résultat.
  • Évaluation d’entreprises et de ses parts.
  • Étude des budgets.
  • Conception de business plan.
  • Élaboration de plans financiers à long terme.
  • Calcul de la rentabilité, de la solvabilité et des risques d’une entreprise.
  • Calcul du bénéfice sur les produits ou des services de l’entreprise.
  • Recherche de subsides auquel l’entreprise aura droit.
  • Vérification des documents comptables.
  • Expertise privée et judiciaire.
  • Organisation au niveau administratif et comptable.
  • Contrôle des fusions, scissions, transformations et liquidations des sociétés.
  • Assistance à la consolidation des entreprises. (Concordat judiciaire)
  • Assistance des entreprises dans l’accomplissement de leurs obligations fiscales.
  • Prodiguer des conseils en matière de droit des sociétés.

L’expert-comptable peut faire des contrôles dans la comptabilité des entreprises dans le cadre d’une enquête fédérale. Ou il peut même devenir contrôleur pour l’état. Il pourra contrôler les opérations d’une fusion, une scission, une transformation, une dissolution ou la mise en liquidation d’une société.

Le contexte de travail

L’expert-comptable est toujours soumis à de grandes responsabilités surtout quand il s’agit du fisc. On retrouve des grands pics de travail qui correspond à la finalisation des bilans et à leurs clôtures. C’est pour cela que l’expert a souvent des horaires très extensibles surtout pendant les périodes fiscales. Il est également soumis à des règles de déontologie. Il doit consacrer au minimum 40 heures par an à des activités. Ces activités contribuent à l’amélioration de ses connaissances professionnelles. C’est une formation permanente. À ne pas oublier qu’il exerce une profession libérale. Par conséquence, il ne peut exercer des activités commerciales ainsi que faire de la publicité.

Les conditions

Question conditions et lieux, l’expert travail généralement dans un cabinet s’il travaille dans le privé. Si non, il travaille dans un bureau au sein d’une entreprise. Il doit souvent se déplacer pour s’entretenir avec ses clients. Il leur prodigue des conseils fiscaux et administratifs. Au sein d’une entreprise, ils gèrent des départements ou services comme la comptabilité. Ils font souvent parti des réunions importantes de l’entreprise.

Le parcours professionnel

C’est une formation en 2 étapes. Vous avez tout d’abord le bachelier en 3 ans. Il y a 2 jours de cours par semaine. Les 3 jours restant de la semaine sont pour un stage rémunéré. Il existe 2 sites un à Liège qui propose des cours de langue dans la formation. Il y a aussi le site de Bruxelles. Dans celui-ci, il n’y a pas de cours de langue. Il y a une formation complémentaire de 6 mois. Les stages rémunérés permettent de financer les études et d’acquérir l’expérience nécessaire. Malheureusement, le diplôme obtenu à la CBCEC n’est pas reconnu dans le milieu public. Néanmoins, il reste fort apprécier dans le privé. En effet, vous allez acquérir avec beaucoup plus d’expérience.

La 2éme étape consiste à faire 3 ans de stage. À la fin du stage, il faut réussir l’examen d’aptitude. C’est le dernier test considéré comme une épreuve de maîtrise. Et en fin, il faut prêter serment. Les étapes de la formation sont assez exigeantes, c’est une formation à grande valeur ajoutée.

La formation plus courante

La manière traditionnelle est de simplement faire un bachelier de 3 ans suivi de 3 ans de stage rémunéré. À la fin du master, vous devez faire des examens. Le dernier test est considéré comme une épreuve de maîtrise. Le stage est encadré par un maître de stage. Le candidat expert-comptable apprend les ficelles du métier et développe ses aptitudes. Une fois les examens réussis, vous devrez prêter serment. À ce moment-là, vous ferez partie de la Chambre Belge des Comptables et Experts-comptables. Il est tout à fait possible de faire des études en plus pour devenir expert-comptable fiscaliste. Les impôts sont du domaine de la fiscalité, en découlent avec de travail d’inspecteur du fisc. Il est employé du fisc.

Etude comptabilité

Les qualités requises

C’est un milieu très difficile. Dans la comptabilité, il est nécessaire d’être rigoureux et réactif. Rien ne peut échapper à un expert-comptable rigoureux. Il peut discerner les moindres problèmes. L’expert est toujours en contact avec d’autres personnes. Il se doit d’être très communicatif et social. Il sait s’adapter aux personnes, les écouter et surtout les comprendre. Le tout en analysant leur situation. Il doit également faire preuve d’une honnêteté pour respecter son serment. La patience et la logique sont des vertus indispensables. Dans certaines situations difficiles, il sera important de garder son sang-froid. Il doit être méthodique pour affronter les problèmes complexes qu’il pourra rencontrer.

Le style de vie

Bien sûr comme tout métier, il y a des responsabilités. Le métier d’expert-comptable reste exigeant et organiser. Il n’a pas beaucoup de temps pour la famille. Donc, avant de vous engager, vous devez tenir compte de cela. Il fait envisager certains sacrifices pour le début de votre carrière. Mais avec une bonne organisation, vous pouvez établir un bon rythme de travail. Et ne pas déteindre sur la vie de famille. Entre la flexibilité et des horaires importants, vous allez devoir faire des choix. Vous devez choisir vos priorités. Malheureusement, les conditions de certaines périodes, vous mettront dans des situations stressantes.

Conclusion

Les préjugés bloquent souvent dans les décisions. Il ne faut pas s’arrêter à la moindre peur. Vous devez faire un sacrifice au détriment de pouvoir faire ce que l’on aime. Financièrement, ce métier vous donnera une sécurité. Si vous pensé qu’on ne peut concilier une vie de famille avec celui-ci, vous vous trompez. Si vous êtes passionné par la gestion, la résolution de problèmes et vous voulez être perpétuellement en mouvement. Ce métier vous conviendra parfaitement. Sans compter sur le côté social avec la communication constante. Vous devriez assumer également de grandes responsabilités. Vous êtes le pilier de l’entreprise, vos décisions influenceront son développement et son fonctionnement. Tout entrepreneur devra faire appel à un expert-comptable. Vous posséderez les connaissances pour l’accompagner. Le travail ne manque pas. De plus en plus de femmes s’intéressent au métier d’expert-comptable. Mais il n’y en a toujours pas assez. Alors qu’attendez-vous pour vous lancer ?

You might also like

Comments are closed.