Entre Copines

Balenciaga, haute-couture et lanceur de tendances

2

Balenciaga, cette marque luxueuse qui fait ravage chez la jeunesse tout comme aux client fidèles avec des modèles et des gammes authentiques et bien à la mode.

La découverte du Fondateur

Cristóbal Balenciaga est le fondateur de la maison de couture Balenciaga. Au départ il désirait que des femmes avec un fort caractère puissent porter ses créations. Ses clientes étaient si dévouées qu’une d’entre elles, la comtesse Mona Bismarck, a pleuré la retraite du créateur en 1968. Elle s’était enfermer dans sa chambre pendant trois jours. Cette marque est connue pour créer des tendances plutôt que de les suivre. Cristobal a été le pionnier de la baby doll, de la tunique et de la robe « sac » sans ceinture. Tandis que Nicolas Ghesquière a lancé le sac à main Lariat en 2001. Le mannequin Kate Moss a été la première à le porter.

Christian Dior était pourtant un grand rival à Cristobal Balenciaga . Pourtant il était en admiration devant son rival. Un jour il avait  déclaré : « La haute couture est comme un orchestre, dont le chef d’orchestre est Balenciaga. « Nous, les autres couturiers, sommes les musiciens et nous suivons les indications qu’il donne ».

L’ouverture de la maison de couture

Tout a commencé en 1918, à San Sebastian, Cristobal Balenciaga avait ouvert sa première boutique Balenciaga, en Espagne. Au fur et à mesure, il s’est étendue pour inclure des filiales à Madrid et Barcelone. Malheureusement la guerre civile espagnole a obligé les boutiques à fermer. C’est alors qu’il s’en est allé et il s’est installé à Paris. Là, son succès était devenue presque immédiat. Les clients traversant toute l’Europe au péril de leur sécurité, en pleine période de guerre, pour voir ses créations. Cependant, ce n’est qu’après la guerre que son expansion en tant que designer a été pleinement réalisée.

Les lignes de ses créations étaient bien épurées et linéaires. En s’éloignant du « New Look » de Christian Dior qui avait mis en avant la forme en sablier. La tunique-short, le manteau cocon et la robe baby doll à taille haute ne sont que quelques-uns des modèles qu’il a créés après la guerre. L’attention qu’il porte à la taille de la femme et les différents looks qu’il utilise pour la compléter attirent énormément l’attention et il est considéré comme la personne qui apportait une grande contribution au monde de la mode, « une nouvelle silhouette pour les femmes ».

Fermeture de la boutique

Après une carrière couronnée de succès, Malheureusement Cristobal Balenciaga ferme sa maison de couture en 1968 et meurt en 1972. La raison de son arrêt était mystérieuse d’après les dires, il ne voyait plus sa place dans le monde de la mode. Il semblait qu’à cette époque-là, les maisons haute-couture se lançait dans le prêt-à-porter mais la précision, l’originalité et l’authenticité de son travail et de ses réalisations ne lui permettait pas de pouvoir proposer autant à la chaine car c’était des confections artisanal. Malgré les clients fidèles, il se pourrait que ce soit une des raisons pour lequel Cristobal Balenciaga ait eu à fermer ses prestigieuses boutique. Après sa fermeture et sa mort la maison était donc restée en sommeil jusqu’en 1986.

Le relancement de la marque Haute-Couture

Cette année-là, Jacques Bogart S.A. a acquis les droits de Balenciaga. Et il a ouvert une nouvelle ligne de prêt-à-porter, « Le Dix ». La première collection a été conçue par Michel Goma en octobre 1987, qui est resté dans la maison pendant les cinq années suivantes, avec des critiques mitigées. Il est remplacé en 1992 par le designer néerlandais Josephus Thimister.  Qui peut être crédité d’avoir commencé à redonner à Balenciaga un statut d’élite de la haute couture. Ce qui se comprend, car à l’origine Balenciaga avant sa fermture était considérer comme une maison de Haute-Couture, unique en son genre, c’est lui qui lançait les tendances.

Après 20 ans de silence, relancée la marque allait être un challenge pour les successeurs du grand Cristobal Balenciaga. Toutefois, aucun de ces créateurs n’a connu le même succès que Cristobal Balenciaga. Et c’est ça qui le laisse tout aussi unique jusqu’à nos jours. Pendant le mandat de Thimister, Nicolas Ghesquière a rejoint la maison en tant que styliste sous licence, avant d’être promu styliste en chef en 1997. Comme Cristobal, Ghesquière conçoit des vêtements pour les femmes « fortes ». Ainsi son travail attire l’attention de la rédactrice en chef de Vogue, Anna Wintour. Kate Moss, Chloë Sevigny et Charlotte Gainsbourg, des créatrices de tendances individuelles et uniques, deviennent des fans inconditionnelles et des muses.

Son évolution au 21ème siècle

S’inspirant des premiers travaux de Balenciaga, Ghesquière a déclaré à Vogue en 2006 qu’il était inspiré par « toute la partie extrême du travail de Balenciaga. Que ce soit les pièces surdécorées, les pièces organiques et les pièces futuristes, absolument abstraites. » Les pantalons cargo, les talons de type Lego et les sacs à main ne sont que quelques-unes des tendances qu’il a lancées. Le 5 novembre 2012, Balenciaga a annoncé qu’il se séparait de son directeur créatif Nicolas Ghesquière, et Alexander Wang a pris la relève en tant que directeur créatif. Wang a montré sa première collection en février 2013, il a honoré l’héritage de Cristobal Balenciaga.

En faisant ce qui lui tenait à cœur, dans ce cas-ci c’était de montrer une belle collection. Pour  honorer l’héritage et mettre en avant la mode du fondateur. Garder l’esprit et l’authenticité du créateur, en proposant des créations qui soit libérateur, nouveau et inspirant pour les femmes.

Alexander Wang a apporté une nouvelle dimension au nom vénéré de Balenciaga. C’est un  jeune, audacieux et portable tout en restant éminemment élégant. Quant à Wang, à son tour, et malgré un bon succès au sein de la maison de couture, il quitta la marque en 2015. Après son remplacement par le fondateur de vêtements, Demna Gvasalia, la marque a connu un nouveau succès. En tête de classement avec Fendi, en ce qui concerne les ventes. Qui est ensuite accompagné de la présence de Kim Kardashian, en tant que muse. Les hypebeasts du monde entier ont afflué vers la chaussure de papa ultime, la tripple S trainer, ainsi que la Balenciaga Runner avant elle. Pour la campagne FW17, Demna a créé une série de modèles basés sur le matériel de campagne de Bernie Sanders. Cela a consolidé le statut de Balenciaga en tant que marque connue pour sa qualité et sa pertinence. Et pour couronné le tout, la célèbre Naomi Campbell s’est jointe dans un manteau Balenciaga au diner lors de la Fashion week 2022.

You might also like

Comments are closed.